• Nous recrutons :

    des formateurs : 1 en aménagements paysagers, 1  en conduite d’engins agricoles, 1  en gestion des entreprises agricoles.  Niveau BTS / licence ou plus . Connaissance du milieu professionnel et maitrise des gestes pro. Un formateur à temps plein fait 648 heures de cours par an !

Andragogie ?

L’andragogie est une pédagogie adaptée à l’adulte . Elle s’appuie sur 6 savoirs : le savoir (connaissances) , le savoir-faire ( des connaissances en action) , le savoir être ( agir en respectant les autres) , le savoir-faire faire ( confiance à l’autre et en soi , transmettre ) , le savoir créer ( agilité) et le savoir devenir (autonomie)

Il faut imaginer ces savoirs comme un cercle vertueux : l’autonomie nous permet d’acquérir des connaissances, ces dernières nous permettent de les utiliser dans un contexte donné en respectant autrui ce qui engendre une créativité , une agilité qui crée de l’innovation donc de l’autonomie. )


Les trois premiers sont standards, mais ,

Le savoir-faire faire : suppose que vous soyez en capacité d’expliquer les choses et de vous faire comprendre .Cela englobe votre capacité à motiver , à adapter votre discours à la personne qui reçoit le message, à vérifier la compréhension , à vérifier la reproductibilité de la consigne etc … Cela induit également que vous avez la capacité à expliciter.

Le savoir créer : après avoir accumuler des connaissances, des savoir-faire , vous êtes en capacité d’adapter vos savoirs à une nouvelle situation : c’est de l’agilité , de l’adaptabilité et qui aboutit à de la création

Le savoir devenir : c’est être en capacité d’anticiper le choses et donc cela suppose que vous puissiez analyser la ou les situations, que vous puissiez en extraire les éléments nécessaires pour prendre la bonne décision . Vous êtes devenu autonome.


Notre objectif est de vous rendre autonome dans vos choix , vos décisions, etc..

L’andragogie considère l’apprenant comme un être en devenir à la recherche de son autonomie professionnelle et de son harmonie personnelle ( un APPRENANT est celui qui apprend, un stagiaire est celui qui vit une situation d’apprentissage).

ApprendreComprendre Entreprendre
Plutôt théorique Plutôt pratique
(expérimentation)
Mise en application
Cette trilogie doit permettre de motiver et de développer la créativité . Par contre il n’y a pas ordre de prédéfini , surtout entre apprendre et comprendre.
L’andragogie et ses savoirs

Au CFPPA de Bourges : notre stratégie ?

Avant toutes choses, on essaie de rendre l’Apprenant autonome, mais cela passe par un changement de paradigme.

Dans la plupart des cas, les formés ont connu un système scolaire très descendant : la connaissance du maître vers l’élève .

L’enseignant étant le dépositaire du savoir (des connaissances) et non un facilitateur de transfert de connaissances en savoir raisonner .

Aussi, l’apport de cours (de contenu de connaissances) reste une attente du groupe. Le formateur comme tout formateur , a “collecté des connaissances issues de différents supports ou d’expériences. Puis, il les a organisées à sa façon, pour faciliter la compréhension ou sa compréhension ?

Et enfin, ils les restituent devant le groupe en affirmant que les choses sont ainsi!.

L’art et la manière de dispenser le cours permettront de faciliter l’acquisition des connaissances et surtout leur réutilisation dans un nouveau contexte .

Apprendre par cœur sans comprendre quel est l’intérêt ?

Nous nous essayons de faire comprendre et d’inciter à réutiliser les connaissances acquises. Ces connaissances, nous considérons qu’elles sont déjà existantes soit dans des ouvrages, soit sur Internet, soit par des apprentissages avec des pairs.

Le cours magistral ou pratique permet de concentrer les efforts de recherche de connaissances par les apprenants .

Mais vaut-il mieux vous donner un poisson ou vous apprendre à pécher ?

Apprendre à pécher vous rend autonome et vous pouvez améliorer votre propre technique.

Vous donner un poisson vous rend dépendant , mais vous n’avez plus faim sur le moment!

Notre idée : vous donner un poisson et vous apprendre à pécher.

Cela induit quoi :

La recette , on vous la donnera , ou on vous dira où la trouver , mais surtout on se doit de vous permettre de comprendre la recette et surtout vous donner les capacités à l’adapter à vos attentes et votre contexte.

Un cours n’a d’intérêt que s’il permet de faire avancer votre compréhension des choses, votre sens de l’analyse et votre appropriation du savoir.

Le formateur

L’acteur (le formateur) est un facilitateur, un guide, un accompagnateur … Il est là pour vous motiver pas pour vous piéger. Il se doit d’expliquer les choses autant de fois que nécessaire pour que vous puissiez acquérir le savoir nécessaire à votre réussite.

La progression pédagogique qu’il a imaginée est guidée par son approche, son expérience de professionnel ou de formateur. Mais il doit être en capacité de justifier son cours et d’expliciter sa progression pédagogique.

Le rythme d’avancement doit s’adapter au public quitte à individualiser si nécessaire.

Mais son objectif général est de vous rendre autonome dans votre formation . Par contre il conserve le rôle de jury : il certifie votre niveau d’acquisition de la capacité. Cette obligation peut induire des contraintes.

Apprendre : c’est faire …

Le faire peut être physique mais aussi théorique

Selon Fiorella et Mayer , il existe 8 grandes catégories d’activités qui rendent les apprenants cognitivement actifs :

  1. Le résumé : réaliser un résumer oral ou écrit de ce que l’on en en train d’essayer de comprendre
  2. Cartographie : réaliser une carte conceptuelle , une carte mentale
  3. Dessiner, schématiser
  4. Imaginer le dessin , la carte , le schéma
  5. S’autoévaluer: répondre à des questions d’évaluation, voire créer pour soi-même une évaluation
  6. S’auto-expliquer produire une explication écrite ou orale de ce que l’on est en train d’apprendre
  7. Expliquer à autrui ce que l’on est en train d’étudier
  8. Agir-physiquement

Dans la plupart des apprentissages, ce qui est important , c’est que les apprenants réfléchissent, qu’ils raisonnent, qu’ils comprennent, qu’ils fassent des hypothèses, qu’ils mettent en relation leurs décisions, leurs actions et les effets de leurs actions (notion d’agilité)


Selon GIODAN 1998 :

L’apprenant qui comprend, apprend, que personne ne peut le faire à sa place
L’apprentissage est rarement le produit d’une simple transmission


Agentivité :

Capacité d’agir en fonction de ce que nous considérons comme valable


Apprenance : “ensemble durable de dispositions favorables à l’acte d’apprendre dans toutes les situations formelles ou informelles , de façon expérientielle ou didactique, autodirigée ou non , intentionnelle ou fortuite” Carrée 2005


Le centre peut créer des situations d’apprentissage qui peuvent avoir différentes formes ( face à face , cours pratiques , en situation de travail, à distance, etc..) mais l’acquisition des “savoirs” repose sur un seul individu : l’apprenant . Ce dernier est au cœur de son apprentissage et personne ne peut le remplacer, il doit faire un effort plus ou moins intense pour emmagasiner, mémoriser, comprendre, réutiliser ces connaissances. Cette action va dépendre de son degré d’agentivité qui lui est très personnel. Cette motivation interne doit être stimulée par les acteurs du centre de formation .

Mais si l’apprenant ne veut pas participer à son propre apprentissage, tous les moyens, outils et autres stratégies mises en place ne pourront rien faire .

Apprendre demande un effort , comprendre sous-tend une appropriation , agir induit une analyse réflexive, transmettre suppose de l’expérience

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire