Conducteur d’engins agricoles

BPA Travaux de Conduite et entretien des engins agricoles Code RNCP 5833 Code CPF 24 02 53

Luc Vermeulen (président national des CUMA indique (2/mai/2019) : sur les 12 000 Cuma de France, 1 650 sont employeuses de 5 000 salariés, dont 70 % en CDI. « Avec la diminution de la main-d’oeuvre sur les exploitations et la nécessité de s’appuyer sur des compétences affirmées, l’emploi est devenu un axe stratégique pour les Cuma ».
Rappelons que le Cher compte 106 CUMA et 1369 adhérents actifs pour un chiffre d’affaires global de 6 millions d’euros (2018) et un montant d’investissement global de 5.5 millions d’euros (2018)
Une Coopérative d’Utilisation de matériels agricoles permet de mettre en commun du matériel et éventuellement d’y associer un salarié pour entretenir et conduire les différents matériels.
Cette notion d’emploi partagé commence à germer . Les compétences souhaitées pour ce type d’emploi sont de deux ordres : une capacité à gérer des chantiers (récolte ou autres) et la capacité à entretenir les matériels. Le salarié doit être en capacité de changer les pièces d’usure, de faire de petites réparations (soudures) et d’assurer l’entretien de niveau des matériels.
Mais ces CUMA peuvent avoir de 1 à plus de soixante matériels ce qui induit au niveau des salariés une compétence d’adaptabilité et aussi il doit déchiffrer les notices d’entretien. Si on prend l’exemple de la Cuma du Val de Veude, en Indre-et-Loire – qui fonctionne avec une quarantaine d’adhérents sur un périmètre
de 25 km, soixante matériels, un chiffre d’affaires de 470 000

Un conducteur d’engins agricoles est polyvalent . Il doit être en capacité d’intervenir aussi bien en système élevage ( par exemple pour faire les foins) ou en système grandes cultures pour assurer les moissons.

Par définition , il dois savoir conduire des tracteurs mais aussi d’autres engins comme la moissonneuse batteuse. Mais il doit aussi être en capacité d’organiser les chantiers dans de bonnes conditions.

Aussi il se doit de maitriser les différentes productions .

La formation se déroulera sur deux parcours :

Une “prépa” qui débutera en fin septembre. Elle a pour but de vérifier votre intérêt pour ce type de métier .


Le parcours : une prépa + une formation certifiante

La prépa

Durée en centre 380 H

Durée en entreprise : 144

Date de début le 27 Septembre

Date de fin le 21 janvier 2022

Cette prépa est complété par un parcours qualifiant le BPA

Le BPA Travaux de conduite et d’entretien des engins agricoles

Durée en centre 500 H

Durée en entreprise 238

Date de début : 6 décembre 2021

Date de fin : 9 juin 2022

Code RNCP5833

Code CPF 240253


Les prérequis


Prépa :

Le public doit avoir une motivation certaine pour la conduite et l’activité agricole.
Conduire un engin agricole n’induit pas obligatoirement de posseder le permis de conduire , mais l’avoir est un plus ou être en cours d’obtention sont des éléments qui seront pris en compte

LE BPA (formation qualifiante)

Le public doit être motivé pour le secteur et la conduite d’engins agricoles . Par contre pour la certification, il doit également suivant l’Article R811-163-4 justifier à la fois :

  • d’au moins 12 mois d’activité professionnelle à temps plein ou son équivalent (Cette durée est appréciée avant la présentation à la dernière UC
  • d’une formation d’au moins 800h en centre mais elle peut être réduite après positionnement

La décision de réduction de durée est prise, sur demande du candidat, par le directeur régional de l’agriculture et de la forêt après avis du directeur du centre de formation. Lorsque la délivrance du diplôme est demandée selon la modalité des unités capitalisables, la décision de réduction de durée peut être déléguée au directeur du centre habilité.


La certification du BPA est organisée autour de 10 Unités Capitalisables indépendantes les unes des autres. Il convient donc d’obtenir les 10 UC pour prétendre au diplôme.

Par contre chaque UC est valable 5 ans

Nous pouvons distinguer :

3 UC Générales

UCG 1 : Mobiliser les outils nécessaires au traitement de l’information et à la communication dans la vie professionnelle et sociale
UCG 2 : Mobiliser des connaissances relatives aux domaines civique, social et économique
UCG 3 : Mobiliser des connaissances pour mettre en œuvre des pratiques professionnelles respectueuses de l’environnement et de la santé humaine dans une perspective de développement durable

2 UC O

UC O1: Mobiliser, en vue de sa pratique professionnelle, les connaissances
scientifiques et techniques relatives à la conduite d’une culture
UC O2 : Mobiliser des connaissances scientifiques et techniques relatives à
l’utilisation des engins agricoles et de leurs équipements

3 UC S

UC S1 : Conduire en sécurité un tracteur et/ou un automoteur
UC S2 : Réaliser les travaux mécanisés relatifs à la conduite d’une culture

UC S3 : Effectuer l’entretien et la maintenance des engins agricoles et de leurs
équipements

2 UCARE

UCARE : Conversion en agriculture biologique

UCARE : Agriculture de conservation

Les validations d’acquis académique


DIPLÔMES DÉTENUSUNITÉS CAPITALISABLES
réputées acquises
CAPA
BEPA
BPA
UCG 1, UCG 2
Autres diplômes de niveau V
CAP
BEP
UCG 1, UCG 2
Autres BPA rénovésUCG 1, UCG 2, UCG 3
BEPA option « Agroéquipement »UCG 1, UCG 2, UCG 3, UCO 1, UCO 2
Diplôme de niveau IVUCG 1, UCG 2
Texte

Les capacités visées

Maîtrise des cycles des productions végétales
Maîtrise les connaissances sur les principaux matériels agricoles
Gestion d’un atelier de réparation
Maîtrise la conduite d’engins agricoles
Maîtrise les chantiers agricoles
Maîtrise l’entretien de premier niveau des engins agricoles
Possède le raisonnement du choix de matériels induit par l’agriculture biologique et l’agriculture de conservation

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés