Préqualification: ouvrier agricole

Le contexte

Le secteur agricole a subi de nombreuses mutations qui ont engendré de nouvelles approches sur le travail.

Les chefs d’entreprise du secteur ont mis en place des stratégies pour diminuer la pénibilité du travail. Mais, il ressort qu’il existe toujours pour certaines activités une nécessité de travail manuel. Ces postes sous-tendent une acquisition et une professionnalisation.

Le secteur agricole peut donc être considéré comme un secteur qui peut engendrer du travail de proximité en zone rurale

Une entreprise agricole est souvent une TPE unipersonnelle :  tout le travail repose sur une personne.

si le candidat démontre sa motivation, il est souvent prêt à lui transmettre des savoirs et des savoir-faire . Pour cela, le stagiaire doit démontrer sa capacité à assimiler et à  réinvestir. Un salarié agricole est souvent autonome  et responsable du bon déroulement de son activité programmée par le chef d’entreprise. Cette liberté induit une maîtrise des gestes professionnels

Les attentes du chef d’entreprise

Si le candidat démontre sa motivation, il est souvent prêt à lui transmettre des savoirs et des savoir-faire . Pour cela, le stagiaire doit démontrer sa capacité à assimiler et à  réinvestir.

Un salarié agricole est souvent autonome  et responsable du bon déroulement de son activité programmée par le chef d’entreprise. Cette liberté induit une maîtrise des gestes professionnels

Objectifs de la formation

  1. Première étape : faire découvrir les différentes facettes du métier d’agriculteur
  2. Deuxième étape : acquérir le vocabulaire professionnel
  3. Troisième étape : acquérir des gestes professionnels permettant de se faire « adouber » par le monde agricole
  4. Quatrième étape : acquérir une analyse réflexive sur les principaux gestes professionnels (l’apprenant doit maîtriser le geste, mais être aussi en capacité de l’expliquer).

Ces quatre phases induisent une progression de la découverte à l’explicitation du geste.

Durée de la formation : 450 h :

275 h en centre dont des heures de pratique encadrée en exploitation + 175 en entreprise

Cette durée permet de découvrir en partie la saisonnalité des activités agricoles.

La période programmée  s’étale de mi-février à la fin mai, cela permet dans un système de polyculture élevage traditionnel :

  • De participer à l’alimentation des animaux
  • D’assister à des mises-bas
  • De gérer les clôtures et d’effectuer la mise en pâturage des animaux
  • De réaliser les apports d’engrais aux prairies et/ou aux cultures
  • D’épandre du fumier et de réaliser le nettoyage des bâtiments d’élevage
  • De semer les cultures de printemps
  • De réaliser les ensilages ou les enrubannages
  • Éventuellement de débuter la campagne de foin

A cela, il convient d’ajouter le travail d’astreinte d’une entreprise agricole et le travail d’entretien du matériel

Certification partielle : basée sur CAPA Métiers de l’agriculture

Exploitation type élevage Exploitation type grandes cultures
UCP 1 : Réaliser des travaux liés à la conduite de l’élevage – Réaliser des observations, interventions et soins courants sur les animaux – Réaliser des travaux et la surveillance liés à l’alimentationUCP 1 : Réaliser des travaux mécanisés des cultures – Réaliser des travaux du sol et le semis – Réaliser des travaux de récolte
UCP 2 : Réaliser des travaux liés à la production des aliments de l’élevage – Réaliser les travaux mécanisés des surfaces destinées à l’alimentation de l’élevage – Mettre en œuvre le pâturageUCP 2 : Réaliser des observations et des opérations d’entretien des cultures et de préservation des sols – Appliquer en sécurité des produits phytopharmaceutiques – Utiliser des techniques alternatives d’entretien des cultures
UCP 3 : Effectuer des travaux liés à l’entretien courant des matériels, équipements, installations et bâtiments – Réaliser des opérations de maintenance conditionnelle des matériels, équipements, installations et bâtiments – Effectuer des travaux simples d’aménagement et de réparationUCP 3 : Effectuer des travaux liés à l’entretien courant des matériels, équipements, installations et bâtiments – Réaliser des opérations de maintenance conditionnelle des matériels, équipements, installations et bâtiments – Effectuer des travaux simples d’aménagement et de réparation

Des attestations de compétences seront réalisées en fin de formation en partenariat avec les chefs d’exploitation

Lieu de formation :

Foyer des jeunes Travailleurs 36 rue de la Brasserie 18200 St Amand Montrond

Planning

Formation financée par

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés