Notre approche des apports de connaissances

Commençons par des citations:

« Les connaissances n’ont jamais été aussi accessibles aujourd’hui. Mais tant qu’on ne sait pas celles qu’il importe vraiment de connaître, nous ne pouvons les utiliser efficacement pour progresser. » d’un anonyme et

Une connaissance acquise ne devient vivante que si on l’a repensée par soi-même.

Selim Aïssel

Notre approche de transmission de connaissances à distance peut ou pourra vous interroger

Aussi, en préalable voici notre concept qui va se dérouler en plusieurs étapes. Et il faudra arriver à la dernière pour être certains que vous êtes en capacité d’avoir une analyse réflexive. En effet, nous aspirons à vous rendre apte à adapter votre posture, vos gestes, vos décisions en prenant en considération vos connaissances, votre analyse du contexte et votre stratégie de traitement de la situation donnée.

Un long chemin nous attend , mais vous serez guidé

Vous devez devenir responsable et autonome

Pour cela nous avons élaboré le parcours suivant :

Étape 1 : les connaissances

Nous considérons que les connaissances qui vous sont nécessaires existent déjà. Il faut simplement vous aiguiller vers la ressource et vous fournir les compléments si nécessaire.

Aussi notre première étape vous donne une check-liste de ressources à s’approprier . Vous êtes donc dans l’obligation de les visionner, regarder, lire, etc.. Et d’essayer de comprendre

Étape 2 :construire ses idées, ses concepts

Ici, on vous demandera de réaliser ce que l’on appelle une carte mentale. C’est-à-dire de ressortir les idées générales des différents documents que nous vous avons demandé de parcourir. Cette carte mentale ou cet organisateur d’idées doit vous permettre d’élaborer un schéma d’argumentation. Ce dernier repose sur les connaissances que vous avez lues à l’étape 1 et vous devez commencer à acquérir une logique …

Ici vous pouvez utiliser des logiciels libres de droits permettant de réorganiser à volonté vos idées. En effet , plus vous allez parcourir les différentes ressources plus vos idées risque de se décliner et de réorganiser de façons différentes. Et vous devez trouver votre logique. Et non prendre comme référence absolue , celle du plan d’un cours traditionnel.

En effet , que fait un enseignant, un formateur , il collecte des données , les amalgames à sa façon et les propages avec sa logique ( qui peut être la bonne 🙂 ).

Étape 3: La confrontation

Ici vous êtes apte à expliquer les connaissances que vous avez acquises . Le formateur va simplement vérifier que vous avez pris le bon angle d’analyse. Et éventuellement apporter des corrections et/ou des compléments d’information pour augmenter votre compréhension.

Cette pédagogie inversée vous rend maître de votre apprentissage.

La recette est à réserver à la cuisine.

Étape 4: l’arbre de décision

Normalement c’est cette étape qui sert de base à la certification. Nous devons vérifier et valider que vous êtes en capacité d’agir raisonnablement.

La vérification pure de connaissances n’est pas la règle, nous sommes dans l’obligation de vérifier votre raisonnement et d’analyse votre réaction en cas de dysfonctionnement.

Construire un arbre de décision repose sur des questions simples qui admettent que deux réponses oui /non et qui aboutissent à une solution.

Un professionnel (expert du domaine) va agir rapidement, car il aura acquis de l’expérience. Cet automatisme doit être disséqué en étapes pour le débutant qui l’automatisera avec le temps .

Aussi le débutant, doit acquérir une logique binaire en limitant le plus possible le hasard ! Il doit agir avec conscience et mettre en place les éléments indispensables à la réussite dans le contexte donné .

Les commentaires sont fermés.